12 septembre 2012

Hypérion 1 et 2**** - Dan Simmons

 S’il ne fallait lire que deux œuvres de cet auteur, je vous conseillerai sans hésiter le cycle d’Hypérion (2 tomes) et L’échiquier du mal (2 tomes) qui sont de mon point de vue ses œuvres majeures. En comparaison ses romans policiers (Vengeance - Revanche  - L’épée de Darwin) sont d’un classicisme décevant (je sais que c’est un jugement sévère, mais Dan Simmons nous avait habitué à tellement mieux...)

Revenons à Hypérion : une fois l’univers présenté et le mystère mit en place (celui de la planète Hypérion qui défie les lois de la physique ordinaire), le roman se structure en sept récits racontés par des pèlerins qui dévoilent une partie de leur vie. C’est à la fois la force et la faiblesse du livre : au lieu de découvrir une seule histoire, on en découvre sept dont le point de convergence est le Gritch, être mystérieux et impitoyable.

 Résultat : un livre foisonnant, des narrations d’une grande force et d’une étonnante originalité, des moments exceptionnels. Tous les récits ne sont pas égaux en qualité, mais nous pouvons tous en trouver un ou deux qui nous frappent profondément.

 A contrario, cette construction peut gêner, ainsi que l’uniformité de style des récits, racontés par des personnalités très différentes mais présentés finalement de façon homogène. La fin ou plutôt la non-fin ? du livre, voulue car il se prolonge dans le  Cycle d’Endémion (deux tomes, avec lequel je n’ai pas du tout accroché)  peut aussi décevoir.

 Quoi qu’il en soit, il est impossible de passer à côté de cet ouvrage qui a profondément marqué la SF et qui s’est imposé immédiatement comme un classique. A ne pas manquer !

 

Posté par liverty à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]