01 novembre 2013

Le cœur cousu, Carole Martinez (Folio 440 p)

coeur_cousu

Fantasque, excessif, baroque, ce livre emprunte la forme du rêve.

Sentiment de réalité constamment troublé par une légère démesure de l’écriture. Excentricités et bizarreries font semblant de s’intégrer à l’ordre naturel de la vie de ce petit village, donnant au lecteur un sentiment permanent d'étrangeté.

Peut-on si facilement partager le rêve d’un autre ? Ce ne fut pas mon cas, réveil et abandon en page 108.

Posté par liverty à 09:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]