01 mai 2016

Les chaussures italiennes - Henning Mankell (Seuil, coll. Points, 373 p)

chaussures_italiennes

Un ancien médecin misanthrope vit reclu sur une île avec son chat, son chien et une fourmilière. Il se baigne tous les jours dans l’eau glacée, fait son café en 17 secondes, urine fréquemment (vous serez prévenus chaque fois) et a pour seule relation un facteur hypocondriaque. Heureusement son ancien amour de jeunesse abandonné lâchement 40 ans plus tôt vient le sortir de son trou. 

Je ne dévoile pas la suite qui ressemble quelque peu à un étal de brocante. En cherchant bien, on trouve quelques bonnes choses ; le reste est un ensemble hétéroclite d’éléments réunis pour la circonstance, dont on ne sait que penser. 

Héros peu sympathique malgré quelques tentatives de rédemption, absence totale de rythme, personnages décousus et comme « sortis du chapeau », voici le mauvais premier roman d'un bon auteur de polar.

Posté par liverty à 17:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]