08 septembre 2012

Lignes de faille***, Nancy Huston Actes Sud (481 p.)

D’une construction originale et  astucieuse, le livre se découpe en quatre récits d’enfants de 6 ans se trouvant être respectivement : le fils, le père, la grand-mère et l’arrière-grand-mère d’une même famille, chacun donnant une vue de sa vie et de son époque à travers son regard d’enfant. Le récit s’étend de 1940 à 2000 environ.

Rien ne pouvait plus simplement et plus finement montrer l’incidence et le poids du passé au travers des générations. Le lecteur voit se refléter les récits les uns dans les autres. Mais les enfants, pourtant premiers acteurs de l’histoire, tributaires des comportements et des choix de leurs parents, vivent dans une situation dont ils ne maîtrisent pas les tenants et les aboutissants. Leur méconnaissance du passé familial ne leur permettant ni de comprendre la logique des actes de leurs proches, ni parfois de l’approuver. Les récits sont écrits  dans des styles différents sans qu’il n’y ait trop de rupture, et on voit évoluer la place de l’enfant dans la famille au fil des générations.

C’est un livre fin et abouti, une belle réussite. Unique défaut,  le style enfantin imposé par ce choix de narration pourra gêner certains lecteurs.

 

Posté par liverty à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]