04 avril 2015

Manuel de survie à l’usage des incapables***, Thomas Gunzig (Au diable Vauvert, 406 p)

Si vous êtes prêt(e)s à accepter une part de fiction dans un roman, plongez-vous sans hésiter dans cette critique acérée de nos sociétés et de leurs devenirs.

Radiographie d’un univers violent dans laquelle tout est mesuré, évalué, chiffré ; où tout doit être utile, consommable, fonctionnel, ce livre met en avant le cynisme et la médiocrité des existences dévolues au consumérisme et nous questionne finalement sur nos choix de vie.

Que va-t-on pouvoir faire de Martine Laverdure, 54 ans, caissière comme tant d’autres dans un supermarché de banlieue, jamais malade, jamais en retard, mais un peu trop lente ? Sur ce point de départ,  l’auteur nous entraine dans une histoire surprenante dont le rythme allège agréablement la part sarcastique.

Malgré sa qualité d’écriture très moyenne, la rareté de ce genre d’ouvrage me fait le classer dans mes coups de cœurs de l’année et m'a donné envie de découvrir plus en détail l'univers de Gunzig.

A découvrir.

Posté par liverty à 11:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]