26 juillet 2013

La promesse de l’aube*** Romain Gary (Folio, 390 p)

promesseHymne à l’incommensurable amour maternel et filial, récit autobiographique d’une vie exceptionnelle, à jamais écrite et marquée par cet amour. 

Condamné à la solitude que fait naître l’amour absolu lorsqu’il est connu trop tôt, Romain Gary aurait pu livrer un roman déchirant s’il n’y avait glissé une autodérision permanente qui allège le livre en lui ôtant une part de sa puissance. 

 Tour à tour drôle, splendide, répétitif, surprenant, et parfois pédant, le récit oscille tout du long. J’ai pris pour ma part beaucoup de plaisir à cette balade dans la première moitié du 20ème siècle et à la découverte d’un de ses fils prodigues.

Posté par liverty à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]