07 juillet 2014

Le passage*, Justin CRONIN (Pocket, 1264 p)

le_passage

L’armée américaine met au point un virus mutant pour créer une nouvelle arme humaine, mixte entre vampire et zombie. Le virus se répand, décime l’espèce humaine, et nous voici plongés dans un récit post- apocalyptique, dans lequel une mystérieuse jeune fille vient « sauver » l’humanité. (Je n’ai pas de scrupules à raconter l’histoire, elle est en 4ème  de couverture).

Avec ce scénario de film d’ados, il est difficile d’intéresser le lecteur 1200 pages. Pourtant la première partie pré-apocalyptique se lit bien, la qualité d’écriture n’y étant pas étrangère.  La suite se traîne péniblement (960 pages tout de même). Trop de personnages,  manque de direction évident ; le récit part dans tous les sens et n'emmène nul part. Ou peut-être simplement au deuxième tome ?

Tout cela pour ça ! ou beaucoup de pages pour rien...

Posté par liverty à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]