12 septembre 2012

Les vacances anglaises, suivi de N’oublie pas mes petits souliers***, Joseph Connolly (Seuil)

vacances_anglaises_2C’est une peinture de mœurs, caustique et enlevée, de la moyenne bourgeoisie anglaise. Tout le premier roman présente les personnages et leur principal projet : une semaine de vacances dans une station balnéaire anglaise. Le deuxième nous narre les vacances. Un scénario très mince, donc,  et des personnages frivoles : ce n’était pas gagné d’avance.

Mais Connolly a un humour anglais très plaisant, l’art de créer des personnages atypiques et attachants. On se retrouve dans tous ces portraits croisés, dans leurs espoirs et leurs fêlures, on s’attache et nous voilà au bout des 2 tomes sans rien avoir vu venir. On les quitte comme on quitterait des amis. Une mention spéciale pour le narrateur principal, qui porte sur ses proches un regard lucide et désabusé.

Ces deux livres ont été condensés en un film, agréable mais plus léger que les livres, dans lequel joue Jacques Dutronc.

 

Posté par liverty à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]