05 septembre 2012

L’histoire de l’œuf***, Georges Bataille

Ne soyez pas surpris si votre libraire vous regarde de travers lorsque vous le chercherez dans les rayons : c’est un livre hors normes, un véritable ovni. Histoire d’une rencontre imprévue entre deux jeunes gens partageant le même univers sexuel, les mêmes types de fantasmes, et qui vont pouvoir les vivre ensemble à deux cents pour cent. Ce livre pourrait s’apparenter au film japonais « L’empire des sens » malgré des délires sexuels différents et plus trashs globalement,  (les deux œuvres cumulées, on a fait un bon tour du réalisable, à mon avis….).

 Impressionnant, c’est le premier mot qui me vient à l’esprit en y repensant, on se laisse emporter jusqu’au bout (si on a réussi à y rentrer, âmes sensibles s’abstenir). La fin est malheureusement gâchée par le dernier chapitre dans lequel l’auteur explique les ressorts narratifs de l’histoire et le pourquoi de l’œuvre. Quand on a l’audace d’écrire une œuvre aussi décalée, pourquoi se justifier, franchement ?

Je le déconseille à toute personne qui n’a pas atteint une petite trentaine, je ne pense pas que l’on puisse accrocher véritablement avant.

 Pas d’extrait : je l’ai prêté et il n’est jamais revenu lui non plus…

  

Posté par liverty à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]