27 septembre 2017

Un mariage à la mode**, Joe Keenan (10/18, 364 p)

un_mariage___la_mode

Un homosexuel arriviste  et une petite noble désargentée décident de se marier pour soutirer un maximum d’argent à leurs familles respectives. Sur la base de cette idée farfelue, on devine tout de suite que le récit ne va pas s’inscrire dans la vraisemblance...

British, drôle, parfois franchement hilarant, il souffre comme la plupart de ce type d’ouvrage de lourdeurs et de répétitions dans sa deuxième partie (cf Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire), ce qui ne l’empêche pas de rester un bon choix de roman pour le jour où vous souhaiterez vous changer les idées et vous offrir une tranche de rigolade.

 Parfait pour les jours de pluie ! 

Posté par liverty à 07:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


L’âme du chasseur**, (Points, 472 p)

l__me_du_chasseur

Belle découverte de l’Afrique du Sud contemporaine grâce à ce roman plus orienté espionnage que polar trépidant.

 « Madiba était notre Moïse et il nous a emmenés jusqu'à la terre promise, mais il n'y avait ni lait, ni miel ». Comment construire cette jeune nation sinon en faisant collaborer les anciens ennemis d’hier, qui forment les services de renseignement d’aujourd’hui?

Les personnages attachants et complexes (un peu nombreux peut-être), leurs convictions comme leurs désillusions donnent du charme à ce road-movie un peu lent, enrichi par une réflexion intéressante sur la difficile transition post-apartheid.

2 étoiles et demi. 

Posté par liverty à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2017

Étrange suicide dans une fiat rouge à faible kilométrage* (L.C. TYler, 272 p)

etrange_suicide

Le démarrage très prometteur, riche de répliques savoureuses et d’humour vachard, s’essouffle malheureusement assez vite : l’intrigue manque un peu de peps ; les deux personnages principaux en font des tonnes et finissent par faire tomber l’humour à plat. 

A cheval entre le polar et le « roman d’humour », cet ouvrage paye peut-être la note de cette absence de choix. 

Posté par liverty à 08:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]