v_rite_lorin

Idée astucieuse que celle de lancer une biographe sur les traces de sa peintre favorite, Lorin Jones, morte prématurément. 

Ce projet se transforme vite en enquête, chacun des proches de la peintre ayant tout intérêt à paraître à son avantage dans le déroulement de ce destin tragique. Qui dit vrai, qui ment ? La personnalité de Lorin Jones était-elle vraiment celle que la biographe supposait ? L’écriture plaisante de Lurie donne tout son charme à cette partie de poker menteur et la première moitié du livre se lit très agréablement. 

La deuxième partie m’a moins séduite : le choix de situer la biographe dans un milieu de femmes homosexuelles entraîne l’auteur vers quelques clichés, le dénouement à l’eau de rose ne se révèle pas à la hauteur des promesses de la première partie.  

Bilan mitigé.